Hannah Grayson

Hannah Grayson is a Lecturer in French and Francophone Studies at the University of Stirling. Her research examines the representation of crisis and recovery in Francophone African fiction and the roles of storytelling in memory work. Her work for Rwandan Stories of Change, funded by the AHRC, analysed the testimonies of people who lived through the Genocide against the Tutsi, and as well as publishing several articles, she has co-edited two volumes on post-genocide Rwanda, After the Genocide in Rwanda: Testimonies of Violence, Change and Reconciliation (I.B.Tauris, 2019) and Rwanda Since 1994: Stories of Change (Liverpool University Press, 2019).


Hannah Grayson est chargée de cours en études françaises et francophones à l’Université de Stirling. Sa thèse s’intitulait « Nomads’ Land: Space and Narrative in the work of Tierno Monenembo ». Elle portait sur la représentation littéraire de l’espace et de la langue dans les écrits de l’écrivain guinéen Monenembo, et sur l’utilisation de la fiction dans le travail de mémoire, en particulier pour rappeler des histoires d’exil et de violence (dont celle du génocide des Tutsi). Ses recherches portent sur les représentations des conflits et des crises et la reconstruction dans la fiction africaine francophone et sur le rôle de la narration dans le travail de mémoire. Pour le programme de recherche Rwandan Stories of Change, financé par l’AHRC, elle a analysé les témoignages de personnes qui ont vécu le génocide. En plus d’avoir publié plusieurs articles, elle a coédité deux volumes sur le Rwanda post-génocide, After the Genocide in Rwanda : Testimonies of Violence, Change and Reconciliation (I.B.Tauris, à paraître) et Rwanda Since 1994 : Stories of Change (Liverpool University Press, 2019).