François Robinet

François Robinet is Lecturer in contemporary history at the University of Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (Paris-Saclay University) and member of the Centre for Cultural History of Contemporary Societies. Specialist in the cultural history of the twentieth and twenty-first centuries, his work has focused on several dimensions of the Genocide against the Tutsi since his thesis in 2012. In addition to studying the media coverage of genocide, his research has also been devoted to the role of France in Rwanda, to the process of constructing French memories of the event and to the scientific uses of media productions for writing the history of genocide. He has published numerous articles on the subject, and coordinated the organization of the international conference « Rwanda 1994-2014. Narrations, memorial constructions and writing history », held in November 2014 in Paris and Saint-Quentin-en-Yvelines. For two years now, three research visits to Rwanda have redirected his research towards the identification and use of Rwandan archives to write the history of the Franco-Rwandan relationship and the controversy that runs through it. He has also been the editorial secretary for the scientific journal Le Temps des Médias (mars 2015 – mars 2019) and has been involved since 2015 in the launch of the ANR project « Transatlantic Cultures – Cultural Histories of the Atlantic World 18th – 21st Centuries » as a member of the editorial board of the project in charge of the « media » section.

Genocide ; Rwanda ; Cultural and Media history ; Memory studies ; Franco-rwandan relationship history


François Robinet est maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (Université Paris-Sacaly) et membre du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines. Spécialiste de l’histoire culturelle des XXème et XXIème siècles, ses travaux ont porté sur plusieurs dimensions du génocide contre les Tutsi depuis son travail de thèse qui a fait l’objet d’une publication en 2016 chez Ina Editions (Silences et récits. Les médias français à l’épreuve des conflits africains). Outre l’étude de la médiatisation du génocide et de ses répercussions, ses recherches sont aussi consacrées au rôle de la France au Rwanda, aux processus de fabrique des mémoires françaises de l’événement ainsi qu’aux usages scientifiques des productions médiatiques pour écrire l’histoire du génocide. Il a ainsi publié de nombreux articles sur le sujet et coordonné l’organisation du Colloque international « Rwanda 1994-2014. Récits, constructions mémorielles et écriture de l’histoire ». Depuis deux ans, plusieurs séjours au Rwanda l’ont conduit à ouvrir ses recherches aux questions d’identification et d’usages des archives rwandaises pour écrire l’histoire de la relation franco-rwandaise et de la controverse qui lui est associée. Il assure par ailleurs depuis 2015 la responsabilité de secrétaire de rédaction pour la revue scientifique Le Temps des Médias et a été impliqué à partir de 2015 dans le lancement du projet ANR « Transatlantic Cultures – Cultural Histories of the Atlantic World 18th – 21st Centuries » en tant que membre du comité éditorial du projet en charge de la rubrique « médias ».